Service Social du Travail
________
En tant qu’expert de la fonction RH, du management ou de la santé au travail, peut-être rencontrez-vous des situations individuelles difficiles qui vous posent problème à la fois humainement et professionnellement ?
UPIEX offre un Service Social Interentreprises qui propose à ses clients d’assurer l’accompagnement psychosocial de leurs salariés. Nos équipes sont formées aux spécificités du monde du travail et à l’accompagnement socioprofessionnel des salariés. Diplômées d’Etat, les assistantes sociales respectent un code de déontologie les liant juridiquement au secret professionnel (art 226-13 du Code Pénal).
Compétentes dans le domaine psychosocial et particulièrement sensibilisées par les contraintes économiques de l’entreprise, leurs actions, à l’interface de la vie privée et professionnelle, trouvent leur pleine efficacité.
• Écouter, informer, évaluer, analyser et rechercher des solutions adaptées à chacun,
• Accompagner les salariés et tous les acteurs de l’entreprise dans la résolution des éventuelles difficultés…
• La vie professionnelle : relations dans le travail, reclassement professionnel, mobilité, départ à la retraite.
• La santé au travail : Accident de travail, maladie professionnelle, inaptitude, liens entre l’entreprise et le salarié en arrêt-maladie
• Les situations personnelles :
- Le logement : Accès à un logement, expulsion, hébergement d’urgence…
- Le budget : Gestion, endettement, aide financière…
- La famille : Séparation/divorce, garde d’enfant, maladie d’un proche, décès…
• Une réponse à l’obligation légale des entreprises d’au moins 250 salariés,
• Prévention de l’absentéisme,
• Amélioration du climat social au sein de l’entreprise.

Les assistantes sociales contribuent au bon déroulement de la vie sociale dans l’entreprise en apportant le « bon équilibre » pour « bien travailler » en :
• Favorisant et fluidifiant la communication,
• Apportant un autre éclairage à la gestion des ressources humaines,
• Assurant un rôle de médiation,
• Étant force de propositions.
Le Service Social Interentreprises de l’UPIEX intervient en tant que prestataire de services, sur la base d’un engagement commun avec l’entreprise afin d’améliorer la Qualité de Vie.
Handicap & Entreprise
________
Intégrer les travailleurs en situation de handicap dans l’Entreprise ?
Intégrer les travailleurs handicapés dans l’entreprise est une obligation légale pour les entreprises de plus de 20 salariés. C’est aussi un sujet délicat qui nécessite bien souvent des compétences et un regard externe à l’entreprise.
Toutes les entreprises de 20 salariés ou plus ont pour obligation d'employer des travailleurs handicapés dans la proportion de 6% de leur effectif total.
Si ce taux d’emploi n’est pas atteint, l’entreprise doit, chaque année, s’acquitter d’une contribution financière auprès de l’Agefiph. En l’absence d’action réalisée en faveur de la sensibilisation ou de l’intégration de personnes en situation de handicap, cette contribution peut augmenter de manière considérable et atteindre 1500 fois le Smic horaire par travailleur handicapé manquant.
Les chefs d’entreprise, responsables des ressources humaines, responsables des services financiers manquent souvent de temps pour travailler sur cette thématique de l’intégration de salariés en situation de handicap.
• Maitriser sa contribution annuelle ;
• Générer des économies directes en optimisant votre déclaration annuelle ;
• Bénéficier d’économies indirectes en améliorant la productivité de vos salariés ;
• Conjuguer plusieurs leviers pour plus d’efficacité :
• Recours à la sous-traitance déductible de votre contribution ;
- Communication / Sensibilisation de vos salariés
( faciliter l’intégration de travailleurs handicapés, informer sur la déclaration… ) ;
- Recrutement de travailleurs handicapés ;
- Maintien dans l’emploi (Diagnostic, aménagement de poste, formation,…).

Comment faire ?

Diagnostic, conseil et accompagnement « clés en main » lors de la mise en œuvre Intervention d’Experts et transfert de savoir-faire dans un objectif d’autonomisation Optimisation de la déclaration, recrutement : des prestations rémunérées au résultat

Une priorité : l’efficacité !

Loi du 10 juillet 2014 habilitant le Gouvernement à adopter par ordonnance des mesures pour la mise en accessibilité des établissements recevant du public, des transports publics, des bâtiments d’habitation et de la voirie pour les personnes handicapées.

ethik-connection


Visiter le site d'ethik-connection
Comment communiquer et Évoluer quand on est ou devient sourd dans une entreprise
FNATHDécouvrez les solutions Tadeo et Acceo, des plateformes d’opérateurs experts, disponibles à distance via internet, permettant une communication en temps réel.

Visiter le site tadeo.fr Télécharger la brochure Visiter le site acce-o.fr
Avec un taux de chômage largement supérieur à celui du reste de la population et une exclusion parfois rapide du monde de l’entreprise dès lors que des problèmes de santé ou un handicap interviennent, les travailleurs handicapés se sentent souvent isolés et démunis dans leur recherche. Ils sont confrontés à un véritable parcours du combattant ou alors un labyrinthe dont il semble difficile de sortir, sans connaître avec précision les contours, les acteurs et les aides sur lesquels ils peuvent s’appuyer.

FNATHLa FNATH, association des accidentés de la vie, souhaite donner les clés aux travailleurs handicapés – ou qui le deviennent – pour réussir leur formation, l’accès à un emploi ou le maintien dans leur entreprise.

Livret 20 Questions-réponses Fnath : catalogue formations 2015 Visiter le site fnath.org

Où en est-on ? Promulgation projet

La loi a été promulguée le 10 juillet 2014. Elle a été publiée au Journal officiel du 11 juillet 2014.
Le texte définitif du projet de loi avait été adopté le 26 juin 2014, l’Assemblée nationale ayant adopté le texte mis au point par la Commission mixte paritaire, texte déjà adopté par le Sénat le 24 juin 2014.
Présenté en Conseil des ministres le 9 avril 2014 par Mme Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé, le projet de loi avait été adopté en première lecture avec modifications par l’Assemblée nationale le 11 juin 2014 et en première lecture, avec modifications, par le Sénat le 28 avril 2014. La procédure accélérée avait été engagée par le gouvernement le 9 avril 2014.

De quoi s'agit-il ?

La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées imposait la mise en accessibilité des établissements recevant du public au 1er janvier 2015 et celle des transports publics au 13 février 2015.
Un rapport rédigé en octobre 2011 par le Conseil général de l’environnement et du développement durable, le Contrôle général économique et financier et l’Inspection générale des affaires sociales indiquait que cette échéance ne pourrait être respectée.
Le texte habilite le Gouvernement à recourir à une ordonnance pour compléter la loi du 11 février 2005 et redéfinir les modalités de mise en oeuvre de son volet accessibilité. Il met en place un dispositif d’échéanciers : les Agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP). Ces agendas sont des documents de programmation financière des travaux d’accessibilité. Ils constituent un engagement des acteurs publics et privés, qui ne sont pas en conformité avec la loi, à réaliser les travaux requis dans un calendrier précis.
Les sanctions pénales prévues par la loi du 11 février 2005 seront applicables en cas de non respect de l’échéance du 1er janvier 2015 et de l’absence de dépôt d’un Ad’AP.
Un millier d’"ambassadeurs de l’accessibilité" seront recrutés dans le cadre du service civique afin d’accompagner et d’orienter les acteurs.
Un amendement adopté à l’Assemblée nationale prévoit que les agendas d’accessibilité programmée et les schémas directeurs d’accessibilité doivent être déposés au plus tard douze mois à compter de la publication des ordonnances par le Gouvernement.
Master Sécurité Environnement
________

Un concours ludique sur la sécurité avec de nombres lots à gagner.


master securité environement Elaboré par des responsables sécurité-environnement de PME et de grands groupes, ce jeu concours, reprend des situations quotidiennes dont la banalité masque les dangers, et suscite une réflexion plus approfondie. La particularité de cette démarche ludique est d’aborder l’aspect comportemental. Généralement peu évoqué, il est pourtant à l’origine de la plupart des accidents, comme le non-respect des consignes, l’utilisation d’un matériel inadapté et le manque d’expérience.

Campagne après campagne, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à intégrer ce concours, en tant que support fédérateur et ludique, dans leur politique de prévention des risques.
Depuis deux ans, les cinquante premiers ne sont plus les seuls récompensés (voyages de 1500 € à 500 € et de nombreux chèques cadeaux à partir de 50 € à gagner), un trophée est remis à l’entreprise la plus méritante pour ses efforts en matière de prévention et de mobilisation de ses salariés lors de ce master.
Les entreprises participantes reçoivent un Kit du concours composé d’un bulletin réponse et d’une affiche, à diffuser rapidement auprès de vos salariés.
Pour faciliter et améliorer la participation, les joueurs peuvent participer au concours sur le site www.upiex.fr où il suffit de quelques clics pour répondre aux douze questions et peut-être d’accéder à la finale du mois d’octobre où les dix meilleurs tenteront de gagner le premier prix de 1 500 €.

Règlement Participer au concours

Nous contacter
Merci de laisser votre message ci-dessous